Google Stadia (et jeu en streaming) - Le Live dont vous êtes le Héros

#1

Reveal de Google à la GDC dans 15 minutes.

https://events.withgoogle.com/google-at-gdc-2019/

On attend leur service de gaming en streaming par subscription présenté par Jade Raymond et peut-être le REVEAL de leur console secrète, codename YETI (ou alors c’est autre chose)

EDIT:

Le nom c’est Stadia.

Et Dylan est là !!

EDIT2 :

Et Jade Raymond devient la chef du studio 1st party de Google

0 Likes

La revanche du topic vachement éclectique, limite bordélique
#2

Dispo “cette année”
D’abord aux US, Canada, UK et “most of Europe”

Rendez-vous “cet été” pour plus d’infos sur les premiers jeux.

On a le temps.

0 Likes

#3

(le youtuber était magnifique aussi)

Bwoh, pas d’info sur le modèle économique, pas de jeux présentés. La manette a l’air toute pourrie.
Ça vend pas du rêve pour l’instant.

0 Likes

#4

A part l’idée de la manette Wifi pour pas avoir de latence (ce que je trouve bien) c’est effectivement un peu zzz.

Après, si ça marche avec un chromecast, un téléphone, n’importe quoi, c’est quand même cool.

0 Likes

#5

Ouais je suis plutôt partant pour un futur streamé, je pensais juste qu’ils seraient un peu plus agressifs pour leur première présentation officielle.
(même l’icono fait un peu cheap…)

0 Likes

#6

Je sais pas, moi je suis assez enthousiaste. C’est l’aboutissement de tout ce que les premiers jeux sur mobiles, youtube, facebook et le reste avait débuté il y a un peu plus de dix ans. La dernière fois que j’ai eu cette impression c’est lorsque Jobs a présenté le premier Iphone.

A voir mais en attendant:

0 Likes

#7

Oui pareil que Nova, c’est pas forcément eux qui vont gagner la guerre, mais c’est vraiment le début d’une autre époque. Mais par contre, je m’attendais à plus de AAA QUI TACHENT EN EXCLU SA MERE.

Mais sinon, c’est vraiment quelque chose qui va profondément changer la manière de concevoir et consommer des jeux, je sais pas si les gens ont vraiment perçu les enjeux que cela amène. Et je ne parle pas du “le NETFLIX DU JEU VIDEO”, c’est complètement réducteur comme angle.

0 Likes

#8

Ca va être un marathon, pas un sprint.

0 Likes

#9

Quelqu’un peut m’expliquer ce bout-là? Je viens d’une tradition technique où le wifi introduit du lag supplémentaire par rapport à un câble, je dois avoir raté un truc.

0 Likes

#10

Ouais, entre eux, Microsoft, Sony et mêne Valve qui a l’air de bosser sur une solution, le futur/guerre fratricide à coup de milliards va se jouer là.

Le côté “Netflix du jeu vidéo”, ça va surtout être le moment comme le Epic Store où ils vont s’acheter leurs exclusivités entre eux, et où “ah, t’as souscrit à HBO, Netflix et Hulu? Pas de chance, cette série là est sur Amazon”.
Enfin, pire parce qu’au moins les créateurs de VOD créent leur propre contenu. Là, ça va être des géants qui vont profiter du boulot de tout un tas de boîtes de taille moyenne qui vont crever l’une après l’autre. C’est plutôt Spotify ou Youporn que Netflix.
J’ai pas hâte.

0 Likes

#11

il n’y a pas de support de toute façon, la manette stream donc directement tes commandes à stadia sans intermédiaire (elle va juste se synchroniser avec l’identifiant de ta télé, tablette, PC, …) ça me semble plus un fonctionnement logique de stadia qu’une avancée particulière…

et sur la question du wifi, vu que plus personne n’aurait l’idée de proposer un contrôleur filaire en 2019 il ne te reste pas d’options.
et même si tu faisais du filaire jusqu’à ton support derrière ça sort en wifi dans 98% des setups.

j’ai trouvé les avancées techniques intéressantes, l’architecture unifiée et centralisée, ça promet de chouettes choses en terme de multi et de performances. bien vu d’ailleurs de présenter ça à la GDC.
par contre les micro démos et le DOOM avec ses textures clignotantes quelle purge.

leur projet de “styling automatique” était plutôt cool d’un point de vue démo, mais j’ai trouvé ça un peu déprimant “hé ! on remplace les artistes par une IA et une banque d’image”

0 Likes

#12

Uh ? Ca change quoi par rapport aux exclus des consoles actuelles ?

Je pense qu’il faut distinguer les deux marchés : Netflix and co sont l’héritage direct du système traditionnel de droits d’exploitation cédés sur un territoire (pareil pour Spotify). Le seul moyen de vendre du contenu audio-visuel traditionnel de nos jours sur un Netflix est le produire soi même sur sa plateforme, ou de sortir le chéquier et acheter de la licence à gogo, show par show, territoire par territoire. C’est inextricable et explique en partie les absurdités des Prime et des Netflix de nos jours.

Là on va pas forcément être dans une situation si différente que les 15 dernières années. Les gros éditeurs se feront sans doute leur propre service de stream, voir simplement vont vendre de l’exclu, ou bien étendre leur contenu sur toute les plateformes existantes.

Dans tous les cas, c’est surtout la guerre du AAA qui va être impactée par le streaming. Bien que j’ai hâte de voir ce que de plus petits acteurs vont en faire.

0 Likes

#13

C’était vraiment la grosse tare de la présentation. Zéro info sur le business model, zéro info sur la sortie, zéro jeu exclusif. Quel intérêt de faire une conférence ? J’avais plus l’impression qu’ils attaquaient Twitch (mieux que le live, le live auquel tu joues !) que PlayStation. J’en suis sorti plus confiant pour les adversaires de Google sur le créneau (notamment Amazon et MS).

1 Like

#14

Questions de béotien : l’utilisation de plusieurs unités Stadia en parallèle là, pour les jeux plus gourmands, c’est quoi les limites du procédé ?
Tu paieras en fonction du boulot que tu demandes au data center ?
Les dev’ vont vraiment s’en servir vous pensez ?

0 Likes

#15

Mes contrôleurs PC et PS4 Pro sont filaires (et j’ai pas cherché, ils étaient livrés avec le fil) donc visiblement c’est une option qui existe, mais si le contexte c’est effectivement “wifi c’est moins de lag que wifi plus un autre truc entre toi et la cible” je comprends mieux.

0 Likes

#16

Pour info, apparemment la DualShock 4 a un meilleur input-lag en bluetooth qu’en filaire.
Me demande pas pourquoi par contre.

0 Likes

#17

Je peux pas répondre à la deuxième, car j’en sais rien (j’imagine que le cout d’hosting du jeu est splitté entre ta part développeur et ce que rapporte l’abo ? Si abo il y a, spotify like).

Sinon pour ta question initiale : splitter ton jeu sur plusieurs entités, bah ça ouvre grand les portes d’un jeu entièrement distribué, avec une machine pour le gameplay, une autre pour la physique, une autre pour le son, une autre pour le rendu. En gros, tu enlèves virtuellement tous les limites actuelles sur le nombre de joueurs et la fidélité de la réplication ou ce que tu veux afficher à l’écran. Et ca permet aussi de créer des jeux perpétuels : persistence de ce que tu y fais, mais aussi persistence de jeux éternels, qui évolueraient indéfiniment. En gros ce que fait WoW depuis 15 ans, mais avec 10 fois moins de friction dans le développement et le déploiement et l’opération.

Le truc est évidemment maintenant de gérer des jeux ressemblant plus à une collection de services web + la latence chez le joueur. Mais en gros ça fait sauter le dernier verrou qui est lié à la façon dont un client de jeu monolithique est produit et déployé.

Par contre, comme le dit Nova, là tu parles des 5-10 prochaines années, avec sans doute un split progressif. C’est un peu ce que promet SpatialOS depuis des années, mais là pas de bol, ils sont morts pour de bon je pense.

TL;DR : les gros AAA online dans 10 prochaines années seront développés, updatés, opérés et tjrs en ligne comme l’est un Facebook ou un Youtube.

0 Likes

#18

Même le retrogaming va bénéficier de ça: une rétrospective sur un jeu ou une série de jeux? Hop accessible et jouable en un click. Je pense, ou espère plutôt, que tout ce patrimoine va justement profiter de cette facilité.

0 Likes

#19

Yup, sans compter que ça enlève la dernière barrière à l’entrée (xxx euros ou dollars pour une console ou un PC), donc potentiellement une nouvelle audience gigantesque. Adieu le piratage aussi, pareil pour la triche.

EDIT : je veux pas avoir l’air de sonner comme un convaincu forcené hein. Ya tout à inventer. Le coup du business model absent que mentionne Chaz est assez révélateur d’ailleurs. Cela dit, pas dit que c’est ce que j’aurais mis en avant durant une telle conférence.

0 Likes

#20

Bon au moins on sait qu’il va sortir le GTA “dans ta rue”.

0 Likes