Le topic des chiffres.

Les ventes NPD du mois de juin.
• Crash Team Racing réalise meilleur départ pour un jeu Crash Bandicoot aux US.
• Avec sa promo de juin liée au nouveau film, Spider-Man devient le jeu de super-héros le plus vendu de l’histoire aux US. Performance impressionnante pour une exclu.
• Kingdom Hearts III devient le jeu le plus vendu de l’histoire de la franchise aux US.



Le top 100 Famitsu des ventes physiques pour les six premiers mois de l’année. 47 jeux Switch, 47 jeux PS4, 6 jeux 3DS. Il suffit de 15.000 ventes environ pour entrer dans le top 100 du milieu d’année (il en fallait 60.000 il y a dix ans). Comme pressenti avec les tendances de fin d’année dernière, les jeux Nintendo et Pokémon représentent la moitié des ventes totales de software, et sans aucune autre sortie majeure d’un autre éditeur à l’horizon à part Monster Hunter World: Iceborne et à la rigueur Dragon Quest XI S, ce déséquilibre du marché risque d’empirer d’ici Noël…



Signé SensorTower donc l’estimation n’est sans doute pas irréprochable mais petit panorama des Battle Royales sur mobile. Fortnite passe par son propre système de paiement sur Android et Android n’apparaît donc pas dans l’estimation de son revenu (sans quoi il serait premier). Notez le succès de Free Fire dans les marchés émergents et le carton continu de Knives Out au Japon.



Ça va finir par ressembler à une attaque personnelle : BigBen avale Spiders (comme Cyanide), pourtant partenaire habituel de Focus (comme Cyanide) qui édite par exemple le prochain jeu de Spiders, Greedfall, le 10 septembre prochain. Manque plus qu’Asobo…



Voilà une situation bien plus rare : Mages. / 5pb. (surtout connu pour Steins;Gate mais aussi tout un paquet de jeux d’aventure) rachète les actions de KadokawaDwango dans leur propre boîte pour redevenir indépendants. Pour rappel KadokawaDwango est un géant des médias japonais qui possède tout un tas de trucs allant de Nico Nico Dōga à Famitsu en passant par From Software.

Asobo est surtout maqué avec Microsoft (c’est d’ailleurs eux qui font le nouveau Flight Simulator).

Concernant Big Ben/Focus, je vois davantage ça comme un pied de nez de Cyanide et Spiders à l’actionnaire de Focus qui a débarqué Laguarrigue, alors que tout le système Focus reposait surtout sur du relationnel. C’est aussi la limite de ce système : forcément, si ton seul actif c’est les canons que tu bois depuis dix ans avec des boss de studios, mais que ceux-ci sont totalement indépendants, tu risques de te les faire chiper le jour où tu pars. D’une manière générale je n’ai jamais compris que Focus ait pu réussir son entrée en bourse avec si peu d’actifs en propre, et alors que le rachat de Nadeo par Ubisoft avait déjà montré la vulnérabilité d’un système où l’éditeur n’a ni IP ni studio en propre. Après il leur reste un certain savoir-faire pour dégoter des jeux de niche et faire grandir de jeunes équipes, j’espère que ça leur suffira pour palier à ces pertes.

Ca craint pour Annapurna. Ca me ferait chier de les voir partir (tant pour les jeux que les films)

La news est tombée pendant la China Joy mais les derniers chiffres de vente procurés dans les rapports financiers du mois de juillet confirment que la PS4 a passé le cap de 100 millions de machines vendues fin juin, plus rapidement que n’importe quelle console de salon. Elle devrait d’ailleurs dépasser le total de Wii avant la fin de l’année, mais les 155 million de la PS2 devraient rester intouchables si la transition vers la PS5 se fait aussi vite que la transition PS3/PS4. Notez dans le même graphique que la Switch suit pour l’instant le même chemin.

image



Anecdote rigolote dans le Top des ventes Famitsu de la semaine dernière, il y avait un jeu Nintendo DS en 28ème place des ventes de jeux neufs, grâce à la sortie en salles du film Dragon Quest Your Story qui reprend le scénario de Dragon Quest V, au re-stockage opportun de la version Ultimate Hits en magasins, et à la rétro-compatibilité de la 3DS avec la DS.

image



Un article passionnant sur la tentative malheureuse de Microsoft d’imposer la Xbox One en Inde. Sony a également tenté plusieurs fois sans véritable succès d’approcher ce marché très spécifique et compliqué.



Un billet intéressant de Bloomberg sur l’échec de Disney pour attirer une nouvelle génération vers Star Wars, problème illustré par les ventes médiocres de jouets et le dédain de la génération Marvel / Harry Potter pour la nouvelle attraction Star Wars de DisneyWorld.



Disney qui sans surprise fait le ménage chez Fox et déménage officiellement X-Men chez Feige. Les propos d’Iger adoptent un ton « choqué et déçu » mais très franchement tout semble se dérouler comme prévu par les observateurs du rachat…



@aliochou pour Annapurna, je ne sais qu’en penser puisque l’entreprise n’a jamais vraiment été sérieusement dirigée dans l’optique de faire des thunes ; j’ai toujours vu ça comme du mécénat artistique moderne de la part de Megan Ellison, donc je ne vois pas ce qui changerait ici. Comme le dit cet article de Deadline, les banques doivent trop flipper de perdre le contact du père pour enterrer le joujou de sa fille et vont probablement renflouer la boîte en grommelant.

Ah tiens je savais que Megan Ellison était une riche héritière, mais pas que son papa était Monsieur Oracle. Mais bon, je suis pas contre le mécénat culturel (tant que ça se fait pas au prix de centaines de milliers de morts).

Intéressant soit-dit en passant, la fratrie aime bien le ciné :

Larry Ellison is an investor in son David Ellison’s Skydance venture, but his focus has been on commercial tentpole fare that has included co-financing the Mission: Impossible films, as well as the upcoming Top Gun sequel with Tom Cruise.

THQ Nordic AB (la maison-mère) change de nom pour mettre fin à six ans de confusion dans toute l’industrie (y compris chez ses employés). Sous le nouveau nom Embracer Group, elle chapeautera donc THQ Nordic GmbH (ceux qui connaissent actuellement une année PR désastreuse), Koch Media (ceux qui éditent divers jeux sous la marque Deep Silver) et Coffee Stain (Goat Simulator). Le changement de nom aura lieu officiellement une fois que les actionnaires auront voté pour, mais faudrait vraiment un inexplicable renversement de situation pour que cela n’arrive pas.

Au passage, THQ Nordic Embracer achète également Gunfire Games (le studio des anciens de Vigil Games, qui s’occupe de la série Darksiders), Milestone srl (les Italiens qui font notamment des jeux de moto) et GKGI (un fonds d’investissement spécialisé dans les start-ups de jeux vidéo parmi lesquelles figure les devs de Biomutant).



Pour résumer :

Embracer Group (ex-THQ Nordic AB)
possède tout, et c’est eux qui rachètent. Basés en Suède.

THQ Nordic GmbH
Filiale d’Embracer Group
→ Edite plein de jeux comme Darksiders, Biomutant, Gothic, ELEX, Risen, Bubsy, Giana Sisters, MX vs ATV, Weckfest ou encore le prochain Destroy All Humans!. Ses employés ont cru bon faire la promo de la boîte sur le forum 8chan il y a quelques mois.
→ Chapeaute les studios achetés par la maison-mère dont ils éditent les jeux. Donc ils ont désormais la tutelle de Gunfire Games (qui développe Darksiders), par exemple.

Koch Media GmbH (a.k.a “Deep Silver”)
Filiale d’Embracer Group
→ Distribue des jeux physiques pour plein d’autre boîtes (notamment une grosse partie des boîtes japonaises) en Europe, sous le nom Koch Media. C’est aussi Koch Media qui distribue en magasin les jeux de THQ Nordic GmbH.
→ Edite et distribue ses propres jeux via son label Deep Silver : Shenmue III, Kingdom Come Deliverance, Metro Exodus, Saints Row etc.
→ Deep Silver chapeaute aussi les studios achetés par la maison-mère dont ils éditent les jeux. Deep Silver a la tutelle de Volition (qui développe Saints Row), par exemple.
→ Koch Media distribuait les jeux de Milestone et sera désormais la maison-mère de Milestone, mais on ne sait pas encore si Milestone gardera son propre label à l’intérieur de Koch Media, ou si les jeux de Milestone seront désormais édités via le label Deep Silver (dont le staff jusqu’ici a toujours vécu un peu en autarcie du reste de Koch Media).

Coffee Stain AB
Filiale d’Embracer Group
→ Goat Simulator

C’était pas que “des employés” qui ont fait l’AMA sur 8chan, c’est carrément un des membres de la executive team de Nordic GmbH, non ?
Vu qu’il a pas été viré, j’imagine que la distinction entre les deux boîte est purement du rebranding, et que les vues white supremacist/homophobie/misogynie/pro-pédophilie sont partagées en haut de la structure, quel que soit le nom ?

En effet, les deux employés en question sont (étaient ?) haut placés chez THQ Nordic GmbH puisqu’il s’agit du chef du marketing et des relations publiques (bigre !), et du patron du bizdev. Je crois que l’un des deux est aussi au board de THQ Nordic GmbH mais je ne me souviens plus lequel. Enfin bref, pas exactement des petites brebis égarées du QA. Je n’ai pas suivi toute l’affaire mais il ne me semble pas que l’un ni l’autre n’ait perdu son poste, en tout cas publiquement. Pour ton autre insinuation quand même assez grave, aucune idée ni témoignage concret concernant la position politique de la maison-mère mais surtout je ne sais pas s’il est si facile dans l’Union Européenne de virer un membre exécutif pour ce genre de motif flou genre « ah mais en fait vous êtes un connard ? ». Mais difficile d’en vouloir à celles et ceux qui trouvent que l’affaire a été trop vite balayée par (les deux) THQ Nordic…

Sinon, c’est rare qu’une boîte change de nom parce que tout va bien pour son image (n’est-ce pas Veolia, LCL, Vivendi, Altria et Accenture) mais l’affaire en question n’a fait qu’attiser et amplifier un problème qui emmerdait déjà toute l’industrie — imagine le nombre d’e-mails ou de meetings adressés aux mauvais personnes — et foutait même le boxon au sein de son propre staff. C’est en tout cas assez parlant que ce soit la maison-mère qui ait changé de nom et pas la filiale éclaboussée directement par le scandale.



Un point de vue radical mais intéressant sur l’évolution logique du jeu vidéo tel qu’il est actuellement façonné par Twitch et Mixer.

A ce propos, j’ai demandé à diverses boîtes tech / SNS rencontrées à la China Joy ce qu’elles pensaient du transfert sensationnel de Ninja vers Mixer et tout le monde sans exception ni réserve trouvait que c’était une super idée de la part de Microsoft, quel que fut le prix.

Je ne sais pas si c’est bon ou mauvais pour Milestone et la majorité de leurs jeux ne m’intéressait plus depuis près de dix ans, malgré tout ça m’attriste. C’étaient un peu les derniers des Mohicans, ils étaient parvenus à passer entre les mailles du filet quand la plupart des développeurs de jeux de course ont mis la clé sous la porte ces dix à quinze dernières années. Il ne doit plus rester que Codemasters comme rescapé indépendant du vingtième siècle désormais.

Un résumé hilarant des questions entourant la structure d’entreprise de WeWork au moment de son introduction en bourse.



Sans doute le rachat le moins surprenant de cette année mais Sony gobe Insomniac. Ils annoncent aussi au passage avoir distribué 13.2 millions d’exemplaires de Marvel’s Spider-Man, ce qui en fait un des plus gros succès de l’histoire de Sony en tant qu’éditeur.



Wow, plus surprenant : le nouveau deal entre Sony Pictures et Marvel pour Spider-Man dégage le perso du MCU, puisque Sony et Disney n’ont pas réussi à trouver d’accord de partenariat sur la prod des prochains films. Je me demande comment ça va impacter les caméos de Tom Holland dans les films Marvel, ainsi que leur partenariat sur les jeux.



J’ai sincèrement pensé « mais, Netflix embauchait des enfants !? » avant de lire l’article et de comprendre le sens du titre.

Comme pas mal de monde apparemment, je suis surtout surpris de savoir qu’Insomniac n’appartenait pas déjà à Sony. J’avais complètement oublié Sunset Overdrive.

Sacré camouflet pour Disney, cette histoire d’araignée, vu qu’ils étaient en train d’essayer de le placer comme la nouvelle figure de proue du MCU. Je crois qu’ils ont quand même encore le droit de l’utiliser pour deux films même si le deal rate? Ça va quand même être chaud pour eux.

L’ironie de l’histoire étant que, si Disney n’avait pas fait modifier les lois relatives au copyright pour protéger sa souris, Spiderman serait tombé dans le domaine public il y a quelques mois et aurait donc pu être librement utilisé dans le MCU. Ce n’est pas forcément une bonne affaire pour Sony non plus, vu que son dernier film live Spidey est aussi son plus gros succès en termes de revenus, succès auquel le rattachement au MCU n’est probablement pas étranger.

La presse n’est pas en super forme, épisode 237 :
Près de la moitié des employés de Game Informer ont été remerciés suite aux problèmes financiers de Gamestop, tandis que les personnes écrivant pour Shoryuken sont invitées à travailler gracieusement, le site ayant vu ses revenus chuter de 90% en l’espace de quelques mois.
En France, Reworld, groupe qui détient depuis peu le plus grand nombre de titres de presse, a visiblement l’intention de se passer du corps journalistique pour produire du contenu pour ses diverses entités (article en accès libre chez @si pour une durée limitée).

Le deal de Disney qui touchait tous 100% des revenus des jouets dérivés des films était complètement maboule ; ils sont débiles d’avoir voulu couper la poule aux œux d’or en deux et grapiller plus de thunes sur les films. D’ailleurs Far From Home était aussi le dernier Spider-Man d’Amy Pascal qui a quitté Sony pour de bon en mai dernier. Son tout dernier crédit chez Sony Pictures sera le film Little Women dont la sortie est imminente.



Merci pour le lien. En fait, c’est fou, au fur et à mesure des exemples de l’article, je réalise que c’est simplement la presse européenne qui devient exactement comme la presse japonaise fonctionne déjà depuis plus de vingt ans ; et comme c’est tombé probablement autour de l’implosion de la Bulle, je suppose désormais qu’il y a probablement eu une crise économique propre aux groupes de presse nippons au moment du krach et que c’est à ce moment-là que les renards sont rentrés dans le poulailler.

C’est comme les problèmes de natalité, faut juste lire le Japon comme un roman d’anticipation. J’en conclus que dans cinq ans, on aura des reportages sur TF1 qui se plaindront des touristes chinois trop nombreux à Paris.

EA et Ubisoft ont vendu plus de jeux que Level 5 au Japon l’année dernière (en tout cas de jeux physiques, mais je doute qu’ils aient moins vendu en démat’). Bonne année software aussi pour Sony grâce notamment aux succès de Spider-Man, God of War et Detroit. On ne peut pas en dire autant de la PS Classic : 120k la première semaine, 20k le restant de l’année.

Media Create Software Sales 2018

Total Software 2018 - 28.490.321

Share by system

NSW - 13.690.616 (48,05%)
PS4 - 10.740.999 (37,70%)
3DS - 2.942.191 (10,33%)
PSV - 1.023.787 (3,59%)
WIU - 66.655 (0,23%)
XB1 - 26.073 (0,09%)

Top 10 Publishers 2018

  1. Nintendo - 9.971.257 (35,00%)
  2. Capcom - 2.735.760 (9,60%)
  3. Bandai Namco - 2.231.249 (7,83%)
  4. Pokemon Co. - 1.996.035 (7,01%)
  5. Sony Interactive - 1.608.904 (5,65%)
  6. Square Enix - 1.410.270 (4,95%)
  7. Sega - 900.363 (3,16%)
  8. Koei Tecmo - 849.747 (2,98%)
  9. Konami - 738.612 (2,59%)
  10. Microsoft - 541.094 (1,90%)

The rest - 5.507.031 (19,33%)

  1. Electronic Arts - 521.318
  2. Ubisoft - 487.701
  3. Level 5 - 458.876
  4. Atlus - 394.455
  5. Take-Two Interactive - 347.951
  6. Spike Chunsoft - 330.352
  7. Marvelous - 320.936
  8. Nippon Columbia - 250.211
  9. Bethesda - 234.078
  10. Nihon Falcom - 186.604

Top 10 Publishers Switch 2018

  1. Nintendo - 8.695.163 (63,51%)
  2. Pokemon Co. - 1.456.490 (10,64%)
  3. Bandai Namco - 843.558 (6,16%)
  4. Square Enix - 527.068 (3,85%)
  5. Microsoft - 506.909 (3,70%)
  6. Capcom - 262.100 (1,91%)
  7. Koei Tecmo - 257.538 (1,88%)
  8. Level 5 - 141.481 (1,03%)
  9. Electronic Arts - 117.312 (0,86%)
  10. Nippon Columbia - 103.552 (0,72%)

The rest - 779.445 (5,69%)

Top 10 Publishers PS4 2018

  1. Capcom - 2.400.113 (22,35%)
  2. Sony Interactive - 1.553.655 (14,46%)
  3. Bandai Namco - 1.066.868 (9,93%)
  4. Square Enix - 774.930 (7,21%)
  5. Sega - 770.771 (7,18%)
  6. Konami - 559.339 (5,21%)
  7. Koei Tecmo - 484.410 (4,51%)
  8. Ubisoft - 469.542 (4,37%)
  9. Electronic Arts - 394.782 (3,68%)
  10. Take-Two Interactive - 323.222 (3,01%)

The rest - 1.943.367 (18,09%)

Top 10 Publishers 3DS 2018

  1. Nintendo - 1.241.329 (42,19%)
  2. Pokemon Co. - 538.884 (18,32%)
  3. Atlus - 221.044 (7,51%)
  4. Level 5 - 216.996 (7,38%)
  5. Nippon Columbia - 146.659 (4,98%)
  6. Bandai Namco - 132.628 (4,51%)
  7. FuRyu - 89.573 (3,04%)
  8. Capcom - 71.884 (2,44%)
  9. Square Enix - 53.480 (1,82%)
  10. Spike Chunsoft - 46.406 (1,58%)

The rest - 183.308 (6,23%)

Stupéfiant retournement de situation : TellTale Games revient d’outre-tombe par la grâce de nouveaux investisseurs qui ont racheté la boîte et ré-embauché certains de ses anciens employés.

Encore une bonne analyse de Hoeg Law sur le sujet :

Crunchyroll (Warner) prend à Shueisha et Shogakukan le contrôle de Viz Media Europe, et donc de son service ADN.

Eh beh, pas bravo le Japon. Enfin, c’est sans doute une bonne nouvelle pour les utilisateurs Européens ?

Je ne sais plus si le top 20 des ventes de jeux Dreamcast aux US avait déjà été publié quelque part :

Avec :
tout plein de jeux de sport
0 jeu de caisse à une époque où c’était à la mode (ça n’a pas empêché MSR de connaître plusieurs suites, même si la série a été renommée Project Gotham Racing à son arrivée sur Xbox)
5 adaptations de jeu d’arcade, dont Sega Bass Fishing
0 Jet Set Radio, Skies of Arcadia, Space Channel 5, Rez. Rien de bien surprenant de ce côté là.

C’est tout de même dans cette catégorie que je classerais Crazy Taxi, même si ce n’est pas un jeu de course traditionnel. Dommage qu’il n’y ait aucun chiffre ni point de comparaison avec les ventes PS1 et N64 de l’époque.