[Multiplat'] Le topic des jeux qui sont un peu sur tout

cries in free scenario

Chouette PV pour la sortie de Monster Hunter: World – Iceborne la semaine prochaine.



CD Projekt Red a sorti une version condensée en quinze minutes de sa démo 2019 de Cyberpunk 2077 qui se déroule dans le quartier haïtien de Pacifica. La démo (complète de 55 minutes) aura d’ailleurs droit à une version japonaise sur le stand de Spike-Chunsoft au TGS.



Pas exactement le même budget mais voici une démo commentée de Greedfall, qui défend décidément crânement sa chance malgré le planning sacrément chargé de la rentrée. Le jeu sort le 10 septembre. Ce n’est pas exactement un monde ouvert mais je crois qu’il bénéficie grandement de l’absence d’un nouvel Assassin’s Creed cet automne.



25 octobre pour Dusk Diver en Europe.

Rajang revient lui aussi dans Monster Hunter: World – Iceborne. Ce sera le premier monstre filé en update gratuit, en octobre prochain. Le jeu sort vendredi. (Le calendrier des sorties prochaines devient stressant.)



En parlant de primates qui font leur retour et vont sans doute le regretter, je suis bizarrement tenté de redonner sa chance à la série Atelier après des années d’abstinence. J’ai complètement loupé toute la génération de la turbo-glaire sur PS3~PSVita, Totori et ses copines qui avaient toutes des tronches et des fringues à envoyer sa clientèle en prison. Le dernier épisode auquel j’ai touché est Atelier Annie sur DS (2009) - un épisode qui restait encore assez innocent, mignon et fidèle à la formule originale Atelier Marie.

Mais il se trouve justement que j’ai refait Atelier Marie sur iPhone il y a quelques mois, dans un week-end de désoeuvrement qui m’a tout de même rappelé pourquoi ce jeu était si chouette et a réussi à lancer une série de 21 épisodes (!) en 22 ans.

Or, ce nouvel épisode Atelier Ryza a l’air de clairement mettre le paquet (et ce n’est pas un commentaire sur le physique de l’héroïne) pour relancer la série après une succession de gamelles pour Gust ces dernières années… Plus ou moins depuis qu’ils se sont faits racheter par Koei-Tecmo, à vrai dire. Truc qui m’inquiète parmi tant d’autres (le scénario a l’air cosmo-con), les combats ont l’air d’être devenus de vrais combats de RPG à part entière, ce qui tranche quelque peu avec la promesse de « RPG relax » qui fait normalement le charme de la série.


Ah, d’ailleurs, en parlant de Musou Orochi : à la surprise générale que vraiment personne l’avait vu venir, après la sortie de Musou Orochi 4 / 無双OROCHI3 l’an dernier, Koei a annoncé la sortie d’une version Ultimate.


Au menu, plus de trucs, y compris le retour des persos crossover (qui avaient été retirés du jeu de base parce que “c’est un jeu sérieux. Les trois royaumes, le sengoku et les dieux grecs, ça va, mais mélanger ça avec des personnages de jeu vidéo comme Achille de Troy Musou, vous n’y pensez pas !”) (ah, et aussi on aimerait bien vendre Musou All stars. Non ? Bon, non).
Pour le moment, seuls Jeanne d’Arc et Ryu Hayabusa sont de retour. Apparemment y’aura que 3 guests, donc j’imagine que le dernier sera soit William de Nioh (qui était dans All Stars), soit une meuf de DoA… Soit, chépa, Opoona. Probablement jusqu’à la version Ultimate + Deluxe l’an prochain.
La nouvelle meuf est Gaia, et si j’étais mauvaise langue je dirais qu’elle ressemble à n’importe quel perso féminin de Omega Force depuis 10 ans. Apparemment y’aura 2 autres dieux et un boss pour terminer le roster.

la plus grosse nouveauté, c’est que c’est soit un nouveau jeu, soit un DLC pour que les gens qui ont le jeu d’avant n’aient pas à (totalement) repasser à la caisse. Le futur !
Bon, le futur mais pas trop, parce que ça fait quand même 4800 yens les 7 persos, ajoutés à un jeu qui en avait 170. Baby steps.


C’est un Musou.

Nouvelle PV pour Ghost Recon: Breakpoint, qui sort le 4 octobre. En l’absence d’un Assassin’s Creed (enfin, sans compter la compil’ sur Switch) et mis à part le public de Just Dance, c’est le seul gros AAA d’Ubi pour cette fin d’année puisque Watch Dogs et Gods & Monsters sortent en début d’année prochaine.

Gros débat sur les changements apportés à cet épisode, qui rajoute des éléments RPG (niveau d’équipement) comme une grosse partie des jeux Ubisoft récents. Dixit l’article ci-dessous, même le choix de se focaliser sur les drones vient avant tout de l’intention de s’éloigner d’ennemis humains trop simples à éliminer avec un simple headshot d’une arme quelconque selon les préceptes réalistes de la série.

Un teaser (complètement CG donc c’est vraiment une simple note d’intention) du “Project REsistance” de Capcom. Ce sera sans doute mieux qu’Umbrella Corps.

La section Fashion Hunter est fâchée contre Iceborne.



Koei-Tecmo bosse sur un nouveau jeu Fairy Tail, ce qui n’a rien de surprenant mais l’originalité de ce projet est qu’il ne s’agit pas d’un Musō. C’est un RPG développé par Gust, dont il s’agit du premier projet à licence. C’est sans doute une tentative de KT de voir si Gust pourrait contribuer à l’effort de travail-sous-contrat de la boîte qui lui réussit depuis plusieurs années avec ses équipes Omega Force et Team Ninja.



Gust qui avait aussi un trailer TGS pour Atelier Ryza. Ça semble vraiment mieux parti que les cinq dernières années de production du développeur.



Le trailer TGS de Tales of Arise qui semblait faire partie des grands absents du salon mais se préservait pour une annonce lors du dernier jour public. Conviction, je n’ai pas, mais les effets de particule donnent de la pêche aux combats.

Comme prévu, Project Resistance de Capcom est fortement inspiré par Dead By Daylight de Behaviour, jeu particulièrement populaire au Japon.



Une des grosses surprises de ce TGS : Katanakami — Samuraidō Gaiden, le grand retour de la série Way of the Samurai, mais sous la forme d’un Diablo-like, avec des niveaux procéduraux et tout le toutim. Encore une suite indirecte inspirée par un jeu plutôt typé PC occidental, tiens.


Star Ocean First Departure R semble faire le boulot : vitesse x2, combats rééquilibrés, voix JP/US, et même la possibilité de choisir entre les illustrations conçues par Production IG pour le remake PSP qui sert de base à ce Remaster, ou de nouvelles illustrations signées Enami Katsumi, déjà impliqué sur Star Ocean 4 et Star Ocean Anamnesis (le jeu smartphone). Les cinématiques conservent quoiqu’il arrive les animations de Production IG, ce qui doit faire un peu bizarre en pleine partie si l’on a opté pour le style d’Enami.

Ça reste Star Ocean, qui était avant tout une performance technique bluffante avec quelques bonnes idées mal dégrossies plutôt qu’un chef d’œuvre mésestimé sur SFC, puis un RPG plus complet mais paradoxalement moins charmant via son remake PSP. C’est d’ailleurs dommage de ne pas inclure la version Super Famicom en bonus, au moins dans la version japonaise.

Ça sort le 5 décembre sur Switch et PS4. Pas de version Steam ou Xbox One parce que pas de raison mais tant pis.



Quant à Romancing SaGa 3, il sortira bien en Occident le 11 novembre, donc le même jour qu’au Japon. Ce jeu-là sera dispo sur les mêmes plateformes que Romancing SaGa 2, PS Vita comprise.



Et comme très brièvement confirmé à la toute fin du trailer ci-dessus, SaGa Scarlet Grace: Ambitions sort lui en Occident le 3 décembre, mais sans la version Vita. Donc deux jours avant Star Ocean ? Le planning de Square-Enix m’interpelle un peu mais quelle année, si l’on est fan de RPG japonais ! On a l’embarras du choix.



Waoh tendax, le nouveau jeu Tamsoft, avec des lolis nationalistes qui viennent sauver l’Empire Japonais du péril occidental imminent, représenté par l’URSS et les États-Unis dans le cadre d’une uchronie où le théâtre pacifique de la Seconde Guerre Mondiale aurait duré jusqu’en 2039. Le titre Hinomaruko se traduirait grosso modo l’enfant du drapeau de notre Mère Patrie le Japon, si l’on voulait garder le ton de la VO. À ce stade, peut-on espérer que ce soit satirique ? Je suis presque admiratif devant tant d’esbroufe, d’inconscience, ou de balek. Ça sort sur Switch et PS4 via Pikii, qui est d’habitude relayé en Occident par Nicalis. Je suis curieux de la réception du jeu dans le reste de l’Asie.

“Les commentaires ont été désactivés pour cette vidéo.”

(Le nombre de like et de dislike aussi)

Tu m’étonnes

Ah, je reconnais bien Chaz qui rajoute de la politique dans les jeux vidéo où elle n’a pas lieu d’être.
T’as pas vu le début du trailer ? Où il y a un texte trop long pour être lu dans les deux secondes où il reste affiché, mais qui ASSURE que le jeu n’a aucune portée politique et ne fait pas référence à des événements ou pays réels et est seulement là pour donner de l’entertainment ?

Ignorer un texte d’avertissement aussi bien argumenté et honnête, franchement, monsieur Chaz. Quelle indignité.

Au final , on aura vu les trois projets en cours de Respawn cette semaine, pour diverses raisons. Invraisemblable que ce soit le studio le plus régulier et productif d’EA en 2019, mais on notera que c’est aussi le seul à ne pas bosser sur Frostbite. Hmm.

En plus de Medal of Honor: Above and Beyond sur Oculus, ils ont annoncé la saison 3 d’Apex Legends qui introduira non seulement une nouvelle Légende (Crypto) mais aussi une nouvelle carte.

Et ils ont montré un nouveau trailer de Star Wars - Jedi: Fallen Order. C’est pas ouf’, mais je pense que ça fait le taf, surtout en considérant l’absence de gros jeu d’action-aventure solo à Noël (pas de jeu Naughty Dog, pas d’Assassin’s Creed, pas de jeu Rockstar, pas de Metroid etc.) qui lui donne un boulevard pour les fêtes.

Une démo de Project Resistance qui montre assez bien le concept. C’est effectivemment très proche de Dead By Daylight, mais avec un joueur-méchant qui peut contrôler divers monstres plutôt qu’un seul antagoniste.

Ça y est, on commence à tomber les gants.

Sur PC, le business model de Underlords a l’air d’être F2P + battlepass avec des trucs cosmétiques. J’imagine que ça sera le plus simple sur consoles pour les autres jeux du genre ? Avec peut-être une version boîte avec des visuels en plus ?

Intéressant qu’Autochess soit le premier des trois à être prêt à sauter le pas sur console, vu que c’était clairement le moins avancé des trois au lancement.

Sur PC, le business model a l’air complètement aux fraises, surtout. Pareil sur smartphones. Personne ne semble y gagner un rond pour l’instant ; c’est plutôt la course à la domination du nombre d’adhérents pour devenir le LOL du domaine, et on se démerdera après pour en faire payer certains. Note que c’était une convention japonaise, donc pas un mot sur la Xbox, mais je doute qu’elle soit exclue du débat car le but est certainement une fois encore de ratisser le plus large possible. En tout cas, il semble garanti qu’on va bouffer de l’Auto Chess à gogo l’année prochaine.



YU-NO officiellement en Occident, on y est presque ! Dispo dès cette semaine en démat’, et la semaine prochaine en Europe pour la version physique (normalement).

YU-NO is scheduled to be released on October 1, 2019 (NA), October 4 (EU digital) and October 11 (EU physical) for Nintendo Switch™, PlayStation®4 and Steam®!



It’s a brand new Super Monkey Ball game! (Euh…)

Super Monkey Ball: Banana Blitz HD launches on Nintendo Switch, PlayStation4 and XboxONE on October 29, 2019!

Ah, c’est pas qu’ils ont pas l’air de gagner un rond : personne n’y gagne de rond pour de vrai, les battlepass ne sont même pas encore en vente, parce que les trois jeux sont encore en beta et ils sont encore en train d’analyser les attentes/rétention des joueurs avant de passer à la monétisation. C’est un sacré bond dans l’inconnu!
Je me demandais d’ailleurs si les versions consoles allaient essayer le modèle Overwatch du jeu vendu prix normal, puis tous les events/mises à jour gratuites pour garder les gens impliqués (et puis OK, si vous voulez nous donner de l’argent en plus, tenez, le voici votre battle pass).
J’ai trouvé le jeu intéressant quand la beta d’Underworld était super agressive avec 1 patch par semaine qui chamboulait l’équilibrage et c’était comme un feuilleton, il fallait lire les patches de la semaine d’avant si tu avais raté un épisode pour pouvoir suivre l’évolution du meta… Depuis 1 mois, ça s’est tassé parce qu’ils bossent sur la release, et franchement, mon intérêt aussi. On verra, mais après pratiquement 80h de jeu, ça serait con pour Valve s’ils me perdaient juste dans la dernière ligne droite avant de chopper mon argent…

Après deux années assez compliquées et notamment les retards successifs du nouvel Inazuma Eleven (toujours en développement et qui est mal parti pour sortir à temps pour la Coupe du Monde 2018 si vous voulez mon avis), Level 5 tente un coup en décembre en ressortant une version ++ de Yōkai Watch 4 qui s’appelle littéralement Yōkai Watch 4++ et sortira non seulement sur Switch mais aussi, pour la première fois dans l’histoire de la série, sur PS4. Pas de nouvelles de l’adaptation occidentale.

Ayé, j’ai fait.
C’est pas mal du tout. C’est assez drôle (surtout les sonnets chantés) et relativement bien écrit.
Niveau saynètes historiques, c’est mieux que les trucs genre AssCreed où l’on devient pote avec De Vinci et Hérodote parce que c’est les gens les plus connus ; ici, côtoyer des gens historiques moins célèbres donne une patine plus légère et moins clichée au truc. L’utilisation de l’astrologie est plutôt pas mal, mais un peu schizo : les lectures relatives à la santé sont plutôt bien faites dans le contexte de l’époque (les 4 humeurs du corps, dont un excès ou un déficit provoque des maladies) mais ça se superpose à des concepts médicaux plus modernes parfois qui font tâche. D’autre part, le jeu inclue les trans-saturniennes dans ses horoscopes, et évidemment les trans-saturniennes n’ont aucun rôle dans la médecine des humeurs, donc elles sont là pour des lectures plus modernes et psychologiques, et ça se mord un peu la queue. Mais bon, sinon, c’est pas mal.

Le vrai problème du jeu, c’est que c’est pas vraiment un jeu, en fait. On regarde la saynète, plutôt bien écrite et bien jouée, puis on a le choix entre deux ou trois horoscopes à lire, et on ne fait plus rien jusqu’à la saynète suivante.
Certains horoscopes sont évidents (la personne a des symptômes précis et chaque horoscope parle d’une maladie précise, il suffit de prendre celui dont les symptômes correspondent). D’autres sont clairement des choix où ce qu’on dit influencera ce que la personne fera et l’avenir de la relation, donc c’est davantage un VN normal où on choisit un embranchement de discussion. Il y a aussi ceux où un peu de connaissance du contexte historique permet de répondre (les questions relatives au futur). Et enfin, y’en a d’autres où c’est un total random, on pose une question et on a le choix entre trois réponses obscures où l’on ne sait pas exactement ce que le personnage va répondre, et c’est un jet de dé.

Le jeu s’améliore au fur et à mesure qu’on avance, parce que les personnages reviennent, évoluent, et se souviennent des prédictions bonnes et mauvaises qu’on leur a faites donc il y a un bon feeling de continuité et de conséquence de nos choix (même les choix qu’on a fait au hasard). Mais au final, c’est vraiment un VN avec peu de choix, mais dont les choix ont tous de grosses conséquences sur la suite des événements. J’imagine que ça serait fun à refaire et à choisir d’autres choses (genre tous les mauvais choix exprès pour que tout le monde te traite de tocard, il doit y avoir des dialogues marrants), mais le jeu est tellement lent (vu que tous les dialogues sont parlés) que je sais pas si j’ai envie d’essayer.

Niveau jeu à l’écriture innovante, Heaven’s Vault est tellement, tellement, tellement plus impressionnant cette année.

Nouveau trailer d’Avengers à la New York Comic Con. Fallait juste faire un jeu sur Kamala Khan façon Spider-Man PS4 et dégager les autres bozos au rang de caméos, en fait.



Super Robot Wars V (celui de 2017 avec Full Metal Panic! et Space Battleship Yamato) est sorti ce jeudi sur Switch et Steam, avec une traduction anglaise. Pour le voir sur Steam, il faut
impérativement accéder au service depuis un pays asiatique (ou un bon VPN), faute de droits négociés dans le monde entier:

Autre détail intéressant, sur Switch, la version japonaise standard contient toutes les traductions, anglais compris. (Dans le cas de Super Robot Taisen T, il fallait impérativement acheter la version Asia.)

Mais attention ! La version japonaise premium avec tous les génériques chantés ne contient que la traduction japonaise. Va comprendre, Char.



Bandai Namco en a profité pour annoncer que Super Robot Wars X (celui de 2018 avec le Nautilus de Nadia et Gurren Lagann) sortira sur Steam et Switch le 10 janvier.



Et entre les deux sortira donc SD Gundam G Generations Cross Rays, le 28 novembre. Bandai Namco vient d’ailleurs de sortir un trailer Youtube pour faire la promo du jeu bonus filé en précommande, le portage du SD Gundam G Generation Monoeye Gundams de la WonderSwan.

Doom Eternal retardé. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a absolument aucun jeu qui sort en mars 2020.



Entre les retards et les déceptions, j’ai l’impression que COD et Jedi: Fallen Order ont un véritable boulevard cette fin d’année parmi les gros blockbusters multi-plateformes. Voici justement le trailer de lancement de Modern Warfare qui sera diffusé sur à peu près tous les écrans de télévision et publicités obligatoires de Youtube ce mois-ci.