[Nintendo] Lilo & Switch - 1 écran, 2 manettes, plein de possibilités

Lorsque j’ai critiqué ça en public avec d’autres gens, je me suis fait outer en tant que FAUX FAN parce que la romance était déjà là depuis l’épisode 4 (?). Je suppose que ça me choque moins parce que l’esthétique animé 90 est “normale” pour moi, alors que l’esthétique animé 2010 est “glaireuse” ? Mais ouais, moi aussi je sens l’âge.

Au moins dans le nouveau y’a l’air d’y avoir moins de glaire (j’ai pas vu trop de designs vulgos, genre Camilla qui était la cousine oubliée de Ivy de Soulcalibur), et y’a pas de “tripotte-moi les lèvres avec le stylet pour me faire pousser des cœurs sur la tête”. D’ailleurs, le jeu a l’air de se mini-planter au Japon, alors qu’il semble en train de battre des records en occident, si j’ai bien compris ?

La solution me semble évidente, il nous faut un DLC avec les persos refaits par Satoshi Urushihara!

1 J'aime

C’est sans doute un effet de perception causé par le fait que, cette fois, tout le charadesign est chapeauté par une nana hyper populaire dans les cercles otome games, Kurahana Chinatsu de Uta noPrince-sama ♪. Donc il y a certainement du cheesecake, mais plutôt pour les meufs à lunettes qui vont à Ikebukuro que les petits gros qui vont à Akihabara. Parmi les signes qui ne trompent pas : deux beaux gosses pour une seule héroïne dans le choix des scénarios, des persos féminins qui ont l’air plus intéressés par la complexité de leur coiffure que par la taille de leur jupe, etc. C’est somme toute une évolution naturelle pour la série qui a gagné énormément de fans chez les filles depuis Awakening et surtout Fates.

Mais si les meufs bien fringuées te font d’avantage bander que les meufs peu fringuées (enfin pas toi spécifiquement… On s’est compris), rien n’est perdu au change !


… maintenant je veux Camilla comme guest dans Soulcalibur 6.
Je me suis rendu triste tout seul, c’est malin.

Le travail d’amélioration hardware de la Switch continue avec ce formidable bidule :

En plus du PictoQuest de NanoPiko, Pix The Cat sort également cette semaine sur Switch. Quelle semaine !



En parlant de chat spectral, un trailer pour le remake (inexplicable) de Yo-kai Watch 1. C’est rigolo parce que les premières images de la première annonce de Yo-kai Watch tournaient clairement sur une plate-forme HD du genre PS3, et on a enfin la fidélité graphique de l’époque avec cette nouvelle version. Les animations des combats ont l’air d’avoir bien vieilli, en tout cas. Et la jaquette est jolie.



Yo-Kai Watch 1 sortant donc au Japon un mois avant Pokémon Épée/Bouclier, qui aura comme l’épisode précédent des versions régionales Brexit de certains Pokémon. À vrai dire, mis à part “Weezing” (Smogogo en bon français) je ne connais même pas les originaux… On sent l’influence d’Aggretsuko sur le charadesign de la souris bipolaire, par contre.



Taura et Katsura parlent de leur collaboration sur Astral Chain, l’occasion pour Katsura de (montrer sa tronche et) confirmer que les designs des Légions sont inspirés en partie par Ultraman.

Plein de previews très positives d’Astral Chain à quelques heures de sa démo jouable à la Gamescom. (Les versions Switch de Dragon Quest XI et The Witcher III seront également présentes sur place.)



Voici les quinze minutes tirées du début du jeu. Ça sort le 30 août.

Mais voilà ce que le peuple réclamait ! Bien, bien, bien. Presque aussi bien que le méta-mème débile #RedrawRiegan qui confirme malheureusement que l’équipe des Jaunes est bien la meilleure des trois.



Si la nouvelle recette de Fire Emblem ne vous a pas convaincu, le tacos occidental Fell Seal: Arbiter’s Mark vient de sortir, un an pile après les versions Steam et Xbox One (très bien accueillies à l’époque). Peut-être pas le meilleur timing pour une heureuse carrière commerciale, mais voici en tout cas les 25 premières minutes du jeu. Chouette bande-son !



Autre retardataire : le portage sur Switch de A Hat in Time, petit succès indé de la plate-forme 3D, qui raboule dans une édition complète+DLC le 18 octobre (avec même une version physique pour les US).



C’est peut-être parce que je commence à être nostalgique du jeu auquel je n’ai pas rejoué depuis la sortie du DLC, mais chouette bout de lore au sujet de Breath of the Wild. Ça extrapole sans doute beaucoup trop, comme souvent avec ce genre de vidéos, et je pense que certaines références sont juste des clins d’œil sans accréditation officielle de la vaste mythologie qui obsède les fans depuis quelques décennies désormais, mais les détails sur l’architecture et le contexte de l’endroit sont intéressants quoi qu’il en soit.

La présentation Indie World de Nintendo pour ouvrir la Gamescom. Je trouve le nouveau jeu de Shin’en assez bluffant, en attendant de voir exactement l’ampleur de l’univers traversé et de ce qu’on peut faire dedans.

Au menu :

  1. Risk of Rain 2 (été 2019)
  2. Eastward (2020)
  3. Freedom Finger (automne 2019)
  4. Röki (cet hiver)
  5. Torchlight II (3 septembre 2019)
  6. Skater XL (2020)
  7. Youropa (cet hiver)
  8. SuperHot (dispo dès aujourd’hui)
  9. Dungon Defenders: Awakened (février 2020)
  10. The Touryst (novembre 2019)
  11. Skellboy (3 décembre 2019)
  12. EarthNight (2019)
  13. Hotline Miami Collection (dispo dès aujourd’hui)
  14. Blasphemous (26 septembre 2019)
  15. Close to the Sun (2019)
  16. Cat Quest II (automne 2019)
  17. Spiritfarer (printemps 2020)
  18. Trine 4: The Nightmare Prince (8 octobre 2019)
  19. Creature in the Well (6 septembre 2019)
  20. One Finger Death Punch 2 (2 décembre 2019)
  21. Best Friend Forever (14 février 2020)
  22. Phogs! (début 2020)
  23. What The Golf? (cet hiver)
  24. Kine (2019)
  25. Hypercharge: Unboxed (cet hiver)
  26. Northgard (26 septembre 2019)
  27. Sparklite (automne 2019)
  28. Munchkin: Quacked Quest (automne 2019)
  29. Ori and the Blind Forest: Definitive Edition (27 septembre 2019)

Je suis curieux qu’on ait pas vu le nouveau Yach Club (ou le dernier DLC de Shovel Knight tant qu’on y est).
Je crois qu’on a vu quelques images dans un montage vidéo de jeux indés, ça a l’air très Ninja Gaiden/The Messenger-esque ? Ça va être dur de répéter le succès de Shovel Knight.

Surpris pour Blasphemous cet automne, je pensais que c’était un jeu de 2020. Mais sinon, ouais, The Touryst a écrasé le reste. J’avais de la peine pour Skellboy qui passait juste après…

15 octobre pour The Witcher III: Complete Edition sur Switch.

CDPR étant décidément des génies de la comm’, ils ont pris les devants et Digital Foundry a eu le portage dans les mains pendant une journée. Portage co-développé par Saber Interactive qui avait déjà bossé sur les patches PS4 Pro et Xbox One X.

Les dix premières minutes du jeu (en version portable) chez IGN.

Wow, c’est bluffant en version portable en tout cas (cf la vidéo d’IGN).

Une nouvelle PV japonaise chez Sega pour Mario & Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020, qui dévoile un mode histoire, des mini-jeux loufoques et un mode rétro se passant aux JO de Tokyo de 1964 ; il met en scène des éléments visuels d’époque puisque les personnages de Mario utilisent des sprites Famicom (console sortie en 1963) et ceux de l’univers Sonic utilisent des sprites Mega Drive (sortie un peu plus tard, en 1968, mais pardonnons-leur ce léger anachronisme). Sinon, j’y découvre avec désarmement que la prononciation officielle des JO 2020 de Tokyo est ni zero ni zero (deux zéro deux zéro).



Pour les curieuses et curieux, la démo de Dragon Quest XI S est sorti sur l’eShop dans toutes les régions. Trouvable comme d’hab dans la page du jeu. On peut transférer la sauvegarde dans le jeu final. La démo contient les deux choix de voix (japonaises et anglaises) et les musiques orchestrales (uniquement), mais ne permet pas de jouer en 2D.



En parlant de démo, j’ai passé un bon moment avec celle de Strikey Sisters. Aucune idée de quand le jeu est sorti, car j’étais passé complètement à côté. Un trip casse-briques + aventure à la Wizorb ou Holy Striker, jouable à deux donc parfaitpourlaSwitch™. Je suis tombé dessus par hasard en regardant par curiosité combien de démos existaient sur l’eShop (on peut regarder ça en cliquant le filtre “logiciels avec démo” dans le menu de recherche). Le jeu est également dispo sur Steam depuis 2017.

Une critique anglophone assez exhaustive — parmi d’autres — d’Astral Chain, le nouveau titre de Platinum qui sort cette semaine.

Voici d’ailleurs à quoi ressemblent les combats du jeu à haut niveau.

Et je rajoute un bout de visite du commissariat, avec une BO fort sympathique en fond.

Ah putain mais on peut customiser la meuf pour lui enlever son uniforme de police ET lui mettre des lunettes ?!
À quoi ça sert de faire une campagne marketing si tu oublie de signaler les éléments qui donnent envie aux gens de passer à la caisse ? BRB je vais lancer le pré-téléchargement.

Astral Chain est sorti ce vendredi et c’est l’occasion d’en replacer une pour le blog officiel de Platinum qui a enchaîné les billets intéressants autour du jeu, y compris en anglais. Notamment une explication Boulette-compatible™ en deux parties des discussions en interne sur l’interface-utilisateur et le design des menus.



Bulletstorm est également sorti sur l’eShop ce vendredi :



La sortie Arcade Archives de la semaine est Arcade Archives Pinball, qui était donc un simple portage en arcade du jeu NES à l’origine programmé par Satoru Iwata. Je vous renvoie à cette analyse de Jeremy Parish concernant les mérites du jeu. Ce qui est notable, dixit une interview dans le Famitsu de cette semaine, c’est que Hamster a profité de cette sortie pour envoyer sa candidature au Livre Guinness des Records afin d’authentifier un record du nombre de sorties hebdomadaires ininterrompues pour un même éditeur de jeu vidéo ; cela fait 131 semaines que la Switch est sortie et Hamster n’a effectivement loupé aucune semaine jusqu’ici. Avec 164 jeux (+ 3 exclusifs au Japon), Hamster est d’ailleurs sans surprise et de loin l’éditeur le plus prolifique sur la console.



Pas exactement le retour le plus attendu : Taito va sortir en novembre une version Switch de Groove Coaster en collaboration avec un paquet d’artistes des scènes Vocaloid, Tōhō et autres Vtubers. Où est Jubeat…

Tu as surtout oublié la sortie de Fuze 4, 35 euros pour programmer sur sa console, d’après cette vidéo on peut brancher un clavier USB sur le dock, ce qui est à la fois super et super chiant, ça oblige à prendre le dock partout avec soit et donc non ? Je croise les doigts pour que la Switch prenne directement en charge les claviers USB C, sans passer par un clavier spécial (j’en ai vu un à brancher entre 2 joycon dans un Bic Camera.)

1 J'aime

Bizarre, dans cette vidéo le clavier est connecté directement à la console.

Quelqu’un l’a testé ? Je suis assez tenté mais c’est vraiment pas donné pour un programme qui peut très bien n’être jamais utilisé, si son fonctionnement est trop hermétique (je caresse l’espoir assez naïf de le soumettre à la curiosité de junior, 7 ans et demi, mais crains que ce soit trop abrupt).

Ils en demande trop ! Comment encourager les gens à programmer en déboursant 35 euros, c’est 10 euros de trop, surtout quand on voit la tronche de leur l’interface.

J’attends le Basic de Smile Boom sorte pour faire mon choix, Fuze a l’air plus puissant mais SmileBASIC a cette petite touche japonaise qui fait toute la différence, et puis il y a cette histoire de clavier… Mon dernier est USB C, donc je vous dirais si ça passe directement sans le doc dès que j’aurais fait mon choix.