PLAYSTATION QUATRE : La bataille d'Hirai

Oh wow, le malaise est total dans ce jeu (ou alors, le pivot de la base entre “salaryman” et "ex-salaryman devenu freeter ou neet parce que l’économie c’est la mierda) : donc, le héros est fan de DQ, et comme dans DQ y’a un système de jobs qu’on change en allant à Dorma.

Sauf que dans le monde de RGG, Dorma, c’est Hallo Work. Donc en gros, pour changer de job, le héros va aller à Manpower périodiquement.

On est passé d’un jeu où on tabassait son buchô bourré dans la rue à un jeu où après avoir perdu la journée à Pôle Emploi les gens vont aller à Pôle Emploi dans le jeu pour se détendre… bravo l’escapisme.

Je me demande ce qui serait le mieux : que Nagoshi se soit planté dans sa lecture parce que la situation économique du pays est pas si catastrophique et que le jeu se plante, ou que le jeu soit un carton parce qu’il a bien senti l’air du temps.

Quelle déprime.

C’est rigolo, je croyais qu’il s’agissait au départ d’une étourderie de journaliste mais Ryū Ga Gotoku 7: Hikari to Yami no Yukue s’appellera bien en Occident Yakuza: Like a Dragon. Sachant que le titre original se traduirait en anglais: Like a Dragon 7. (Et son sous-titre Hikari to Yami no YukueThe whereabouts or Light and Darkness mais faites comme moi et lisez plutôt ça Shining & The Darkness.)

Déjà, c’est cocasse que le titre de ce nouvel opus fasse enfin, quatorze ans plus tard, le raccord avec la signification du titre original et a fortiori que cela tombe pour le septième épisode, soit le même moment qu’avaient choisi Resident Evil 7: Biohazard et Final Fantasy VII pour globaliser leur marque. (Dommage pour Dragon Warrior VII !)

Mais en plus, ça permet de glisser indirectement (involontairement ?) une référence à Dragon Quest, cité texto par le protagoniste dans la première PV (avec la permission de Horī et de Square-Enix) pour souligner avec humour le changement drastique de système de combat, comme en témoigne cette nouvelle version localisée avec des sous-titres anglais :

Okay… en fait, c’est juste un visual novel / tower defense ?

L’OST est très cool en tout cas

1 J'aime

Ce Nobunaga jeune ! Oichi ! Je <3

1 J'aime

Yes, c’est à peu près comme cela qu’ils l’ont présenté la dernière fois. Gamekult a essayé la démo du TGS. C’est intéressant de voir quatre jeux différents réinterpréter le concept de « jeu de robots » cette année (XIII Sentinels, Dæmon X Machina, Left Alive, Shin Sakura Taisen) avec des recettes et résultats ma foi très contrastés.



Assez emballé par Nioh 2 ; j’en avais rien à carrer jusqu’ici mais ce trailer et la démo sur scène de Team Ninja hier expliquent mieux en quoi le jeu applique des recettes Team Ninja à la formule Souls. Certains Boss Foghts font d’avantage penser à Ninja Gaiden.



Les présentations journalières de Death Stranding au TGS. Je mettrai les trois dans ce post. Kojima a averti les gens de ne pas regarder les vidéos si vous êtes déjà intéressés par le jeu, mais le buzz général autour de la première présentation est que les spectateurs n’ont pas compris grand chose, donc je suppose que ça ne spoile pas trop le contenu. Le jeu semble très fortement inspiré par la communion en ligne indirecte popularisée par Demon’s Souls.


En tout cas pour moi qui aimais plus que tout zoner dans MGSV et n’utilisais jamais l’hélico ça a l’air du jeu ultime.

D’après le gars qui va sortir l’artbook officiel du jeu, Kojima n’a montré que ce qu’il veut, il y a des gros trucs qui n’ont pas été montré, ce qui semble normal pour du koko.

J’aurais juste aimé savoir combien de temps attendre pour la version PC, pas sur de vouloir acheter une PS4 juste pour ça.

Ouuuff c’est le bordel cette interface, j’imagine que cela doit devenir évident à l’usage. En tout cas, je préfère nettement le jeu quand il ne fait pas de cinématique, mais j’arrive pas encore à m’enthousiasmer plus que ça. Après ça a l’air en droite ligne d’un Breath of the Wild, qui était pas non plus le jeu le plus palpitant à regarder en stream, mais qui est juste merveilleux à l’usage.

@onosendai on en avait parlé il y a quelques mois : rien d’annoncé, ça va sans doute se faire, mais sans doute pas tout de suite.

Le nouvel OP de Persona 5: The Royal, l’un des trois gros jeux de fin d’année sur PS4 au Japon avec Death Stranding et Shin Sakura Taisen.



Vingt minutes de Shin Sakura Taisen, justement, sur la scène du TGS. Avec un smartphone de l’ère Taishō !? Gamekult n’a pas été emballé par les phases d’action de la démo jouable.



Petit aperçu du Yokohama de Ryū Ga Gotoku 7 / Yakuza: Like a Dragon. La carte fera trois fois la taille de Kamurochō. La deuxième vidéo est consacrée aux bastons façon RPG et aux mini-jeux.


21 février pour The Last of Us: part II, toujours aussi joli. On sent qu’ils ont été piqués au vif par Control vu le gros focus sur les effets volumétriques et la diffusion de la lumière dans ce nouveau trailer.

C’est plutôt Red Dead Redemption 2 qui les a piqués dans leur orgueil sur les lumières, vu comme ça y ressemble à s’y méprendre côté ambiance et colorimétrie en extérieur je trouve.

Les visages des personnages sont incroyablementdébilementbienfaitsréalistes (truc qu’ils ont bien fait de pas reprendre à RDR2 tiens pour le coup).

Ca a mis du temps à accoucher leur bouzin quand même, truc qui m’inquiète tout autant qu’il me remplit d’espoir.

Oh, c’est quand même cool : Sega sort des promos pour chaque héroïne de Shin Sakura Taisen. Celle de Sakura montrée pendant le TGS n’était pas terrible mais celle de cette semaine consacrée à Hatsuho est assez chouette. Je n’avais pas remarqué qu’elle avait autant de… Euh, personnalité, bien camouflée avec ses fringues civiles.




En parlant de personnages féminins bourrés de personnalité, ah la la, quel dommage que Kandagawa Jet Girls n’ait pas été au TGS, voilà un jeu aurait certainement redoré le blason du salon. C’est le nouveau machin de Takaki Kenichirō, créateur de l’illustre Senran Kagura, qui a quitté Marvelous pour CyGames au printemps dernier mais semble continuer à bosser pour quelques prods MMV à mi-temps. La série animée démarre le 8 octobre. Le jeu sort le 16 janvier. Le premier drame de l’ère Reiwa.

Le PS Now change drastiquement de grille tarifaire, passant de $14.99 à $9.99 par mois pour se caler sur le prix du très populaire Game Pass de Microsoft.

Région Par mois Par trimestre Par an
USA $9.99 $24.99 $59.99
CAN $12.99 $34.99 $79.99
EU €9.99 €24.99 €59.99
UK £8.99 £22.99 £49.99
JP ¥1,180 ¥2,980 ¥6,980

Une nouvelle courte vidéo promo pour Death Stranding (que des cinématiques, pas vraiment de spoil). Le jeu est gold depuis quelques jours. J’ai un pote qui bossait dessus et a l’air d’avoir sué sang et eau pour y arriver donc ce n’est pas de la gnognotte marketing que de s’en féliciter.

[edit] Et 55GB d’espace libre nécessaire pour installer le jeu.

Une nouvelle PV pour XIII Sentinels: Aegis Rim (28 novembre). C’est sans doute celle qui montre le plus clairement l’espèce de Tower Defense conçu pour mettre en scène les quelques bastons du jeu. Elle révèle aussi un chouette bonus de préco. Je suis assez chaud, à vrai dire ! Je n’aurais jamais eu le courage de rallumer et mettre à jour la PS4 rien que pour lui, mais puisqu’il sort dans la foulée de Death Stranding…



Un trailer de sortie pour le Monkey King: Hero is Back d’Oasis Games, basé sur un film à succès et jeu porte-étendard du China Hero Project de Sony, et de la PS4 en Chine continentale. Co-développé au Japon par Hexadrive.

Encore une nouvelle PV, bien plus courte que la précédente, pour XIII Sentinels: Aegis Rim. Une démo sera dispo le 30 octobre.



Et pour se consoler du retard de The Last of Us Part II au 29 mai 2020, qui déplace apparemment par effet de domino Ghosts of Tsushima à la fin de l’année, une bande-annonce de sortie pour MediEvil. C’est sans doute le remake le plus énigmatique de Sony sur cette génération. Sans surprise, il s’est pris un vent sur Metacritic mais je suis sûr que les quelques fans intéressés sont contents.

La réception critique de Death Stranding est assez contrastée (plus encore dans les articles que dans la simple agrégation des scores) et ça a l’air effectivement pétri de défauts mais la description du jeu dans l’émission de Gamekult (code : NGNYVX) m’a hypé de ouf’.

La critique dithyrambique de SkillUp est également intéressante (et peut s’écouter sans mater la vidéo si vous voulez éviter les scènes des dernières PV en date). Les deux divulgâchent aussi peu que possible.

Je vous rajoute aussi l’analyse technique de DF. Une agréable surprise est que le jeu s’en sort très bien sur PS4 standard, bravo Decima.

Serons-nous beaucoup à y jouer ici ? Doit-on créer un topic dédié ?

Day-1 mais probablement pas à un rythme très soutenu (à moins que l’on puisse utiliser le RingCon pour y jouer)

La critique d’EG notamment m’a refroidi ; je ne suis plus trop motivé par le nawak kojimesque. Mais s’il y a un vrai bon jeu derrière tout ce fatras, je le ferai peut-être sur PC.