[Supa Pivot Country Club] La tanière des polyglottes

Je n’en fais que depuis deux ans et à un rythme très scolaire, donc je suis loin d’être assez légitime pour rentrer dans des considérations fines. J’aurais sûrement dû citer 是的 aussi, voire avant tout.

En tout cas cela me paraît un cas d’école de situation où l’on fait dire à une langue qu’elle est plus pauvre ou floue que le français parce qu’on ne trouve pas de correspondance exacte à notre système de pensée, alors que c’est justement le contraire, qu’il existe une multiplicité de manières de dire oui ou non en chinois, qui devrait nous interroger.

Pour l’anecdote une controverse célèbre en linguistique, celle née de l’hypothèse de Sapir-Whorf, a vu de grands savants avancer que certains peuples (indigènes, parce qu’il faut bien que ce soit exotique) comme les hopis d’Amérique centrale ne concevaient pas le temps de la même façon que nous (occidentaux) parce que leur langue ne prévoyait pas de conjugaisons temporelles. Il s’est avéré qu’ils l’exprimaient juste différemment, grâce à vaste champ lexical d’adverbes de temps. Cette histoire de « chinois [qui] nous invite à penser autrement », et à théoriser la relativité de toute chose avec une tisane à l’eucalyptus dans une main et une flûte de pan dans l’autre m’a l’air du même acabit.

2 J'aimes

Le pendu, voilà qui aurait fait une bonne conférence GDC. Merci le confinement pour toutes ces questions que je ne m’étais jamais posées.

Je tombe des nues.

イッセーノ(せえの)の語源は、フランス語の「hisser(イセー)」です。「hisser」【意味:引きき上げる】が日本語的な発音になり、「イッセー」になり、語尾が変化して「イッセーノ」、されに語頭が省略されて「セーノ」という掛け声になりました。

C’est rigolo. Il y a un truc qui m’échappe. Comment on passe phonétiquement de issei à isseno ? Je vois pas la logique de la transition.

Peut-être des fans de Hugues Aufray ?
Hissez haut Santiano => Seeno

Dans le même ordre d’idée, les Japonais sont toujours surpris d’apprendre que エール (les chants de soutiens de supporters) vient de l’anglais Yell qui est plutôt péjoratif. Du coup, le Asadora actuel s’appelle littéralement « Gueuler »

Oui si on va par là, on peut aussi dire que le japonais n’a pas de futur (et même pas de genre/nombre), mais ça ne veut pas dire que ces notions n’existent pas dans la langue. Quand on a besoin d’exprimer un truc, il y a toujours un moyen détourné de le dire.

Exactement !

C’est comme les gens qui me parlent la sagesse asiatique inspirée du bouddhisme, ce n’est pas une religion c’est une philosophie, les gens sont détachés et pas matérialistes comme chez nous… Je ris sous cape.

Toi tu as regardé la même émission que moi…
Comme beaucoup de mots étrangers, le sens a glissé. Un autre exemple : フレーフレー qui vient de « hurray hurray », mais se dit comme encouragement et pas comme félicitations. Je pense que je traduirais le feuilleton « Encouragement » ou quelque chose comme ça.

Sans doute, c’est même l’émission préférée des enfants :smiley:
Mais bon, maintenant que Okamura a été raconté des bêtises à la radio, pas certain qu’il revienne à l’antenne de sitôt.

Quelqu’un saurait me dire ce que signifie : ポスト渋谷系
Ce serait logiquement un genre musical.

« Post-Shibuya-Kei. »

J’aurais du mal à te dire quel courant musical que ça désigne, par contre. Shibuya-kei = Pizzicato Five, TowaTei, la bande-son de Katamari Damacy etc. Fin des années 1990 / début 2000. Donc je suppose que du post-Shibuya-Kei, c’est plutôt des groupes qui ont émergé de ça mais rajouté un son plus folk, comme Cornelius ?

OK, alors dans la section de ce genre, sont rangées là, entre autres, les musiques des Jumping Flash, Jet Set Radio, Sonic Rush, Loco Roco, Splatune, et Katamari Damacy.

(pour la raison de ma question, voir le topic des bouquins sur les jeux)

OK je comprends, en effet Katamari c’est complètement sans la mouvance de ce son-là ; mais je n’ai pas mon permis pour déterminer ce qui en fait du « post » Shibuya-kei. (J’imaginais un truc plus éloigné genre punk → post-punk → new wave.) @Tanguy saurait sans doute mieux dire vu qu’il en écoutait encore pas mal quand je l’ai rencontré.

Je ne me lasse pas des mèmes créés par la traduction japonaise farfelue de Ghost of Tsushima.

1 J'aime

Un petit quart d’heure sur J.R.R. Tolkien et ses langues inventées.

1 J'aime

Ce thread lancé par Boulet comporte quelques moments drôles, voire cloud-bushesques parfois — même s’il convient de prendre toutes ces réponses avec un grain de sel.

Le mot « orthographe » est une faute d’orthographe et devrait se dire « orthographie ». Et l’orthographe devrait être la personne qui étudie l’orthographie (comme le géographe pour la géographie, donc).

Quand j’ai compris que Redingote venait de l’anglais « Riding Coat »

Le musher, le pilote de chiens de traîneau, vient du français marcheur, car à l’époque de la conquête du Canada le musher marchait devant le traîneau pour guider ses chiens. Son collègue, à l’arrière, lui criait « marche ! » -d’où le cri « mush ! » pour faire partir les chiens.

malgré leur sens identique, « beef » et « ox » (en anglais) ont deux origines différentes : « beef » étant emprunté au français « boeuf » en passant par la noblesse ; et « ox » étant l’appellation locale traditionnelle (paysanne).

2 J'aimes

Perso, ma plus grande révélation linguistique c’est quand j’ai compris qu’étymologiquement, « teenager » signifie « âgé de 13 à 19 ans » (les chiffres qui se terminent par « teen »).

2 J'aimes

Le/la garde des sceaux n’a rien à voir avec une compagnie pétrolière, ou un hypothétique endroit.

Là comme ça, au réveil, les plus anciennes illuminations dont je me souvienne :

  • whisky et vodka qui signifient littéralement exactement la même chose (diminutif de l’eau, water en anglais et voda en russe, qui viennent par ailleurs de la même racine). L’équivalent le moins éloigné en français serait je pense « eau-de-vie », mais une traduction plus fidèle serait « aquounette ».
  • « habiller » qui est à l’origine une confusion orthographique entre « habits » et « abiller » (un arbre).
  • guêpe et wasp qui sont exactement le même mot, juste avec deux correspondances phonétiques classiques (g en français—>w en anglais, comme dans guerre/war guillaume/william etc + le son es qui mute en è avec l’accent circonflexe qui garde trace de la disparition du s, comme dans hospital/hôpital, forest/forêt, etc)
3 J'aimes

Article sympatoche sur les spécificités de la langue russe (notamment l’inhumain son associé à la lettre « ы » ; et le nombre improbable de mots différents pour dire « aller »).

2 J'aimes

En rangeant mes onglets, j’ai constaté que j’avais oublié de poster ici cet excellent thread sur la double négation en Français. C’est obvious mais toujours bien de le re-savoir, d’autant que la chronique de Meurice est savoureuse.

1 J'aime